François-Xavier


1- Quel est ton jeu préféré?

C’est très difficile pour moi de m’arrêter à un seul jeu, car ma collection est pleine de mes jeux préférés! Mais si je devais considérer l’aspect ancienneté (qui me semble une aussi bonne façon que d’autres d’arrêter mon choix!), je dirais Archipelago. Ce jeu semi-coopératif d’exploration, de colonisation et d’exploitation se déroulant dans les caraïbes à l’époque des empires coloniaux offre une expérience incroyable de négociation, de bluff et de stratégie, tout en démontrant un sommet pour ce qui est de l’esthétique du jeu! J’y reviendrais toujours!

2- Si tu pouvais jouer à un jeu de société avec/contre un personnage historique, qui ce serait?

Hum. C’est une bonne question pour le futur enseignant d’histoire au secondaire que je suis! Plusieurs personnages me viennent en tête… Je vais arrêter mon choix sur l’empereur romain Hadrien (76-138). C’est un choix qui peut paraître étrange, mais je suis en train de dévorer le roman historique de Marguerite Yourcenar portant sur ce personnage mystifiant. Cet homme-là fut incroyable, il a pris l’Empire dans un etat tout croche, comme un gros organisme qui s’alimentait de guerre sur son voisinage pour remplir les coffres de l’État. Sans guerre, l’Empire ne pouvait pas fonctionner longtemps. Il fut le premier des Empereurs à percevoir le problème à réorganiser l’Empire. Il le fit entrer dans son siècle d’apogée, qui débute réellement à la fin de son règne! En plus d’avoir réalisé concrètement des mesures féministes, humanistes et plusieurs autres en avance sur son époque.

Tout ça pour dire qu’une partie de Concordia (jeu portant sur les échanges marchands dans l’Empire Romain pendant le siècle de paix qu’il introduisit – probablement l’un des seuls jeux sur Rome où la guerre ne fait pas partie du jeu!) avec cet homme tout en discutant de ce qu’il a légué à l’Humanité (hey, l’État romain, c’est quand même le premier État moderne!) me semblerait une expérience incroyable!

3- Qu’est-ce qu’on serait surpris d’apprendre sur toi?

Je suis aussi bassiste dans un groupe de musique pas piqué des vers! Si vous aimez le métal progressif, mon groupe s’appelle Hands of Despair et on a déjà trois albums à notre actif au moment où j’écris ces lignes. Allez visionnez l’un de nos clips sur YouTube, vous m’en redonnerez des nouvelles quand on se croisera au pub!

4- Nomme un personnage de film/série qui te décrit parfaitement?

Nah, sérieux, j’en ai aucune idée! Je n’écoute pas beaucoup la télé!

5- Décris la fois où tu as eu le plus honte dans ta vie?

Quand tu organises des choses, que tu prends des responsabilités pour des événements, il faut savoir réfléchir à plein de petits détails. Durant mon jeune temps de cégépien, je me suis impliqué comme secrétaire à l’environnement dans le conseil étudiant d’Édouard-Montpetit. C’était la première fois que je m’occupais d’un groupe actif socialement. J’avais organisé un moment pour pimper les bacs de multi-recyclage (contenant un espace pour les piles, les objets électroniques et pour d’autres affaires) qui étaient alors tellement laids que les étudiants ne se rendaient pas compte de leur existence (et on collectait des bacs vides!)…

J’arrive à recruter des gens, j’achète tout le nécessaire puis je prévois, avec une fille créative, comment on va refaire tout ça. Bref, tout est prêt… ou presque! Le soir même, on s’installe dans la cafétéria alors que le cégep est vidé de son contenu estudiantin et on commence le travail… pour se faire fermer les lumières dans la face! J’avais juste oublié d’aviser le cégep… Comble de honte, le gardien de sécurité, l’air ahuri de nous voir devant lui et ne me connaissant pas, refusa d’allumer les lumières et nous demanda de quitter les lieux!

6- Combien de jeux as-tu dans ta bibliothèque personnelle?

Je dois approcher la cinquantaine maintenant!

7- Quel est ton film favori?

Au nombre de fois où je les ai regardés, la trilogie du Seigneur des Anneaux me semble la réponse la plus probable!

8- Quel jeu as-tu honte d’aimer?

Dire que j’aime la série COIN (COunter-INsurgencies) de la maison d’édition GMT n’est pas honteux en soi… mais dire que j’aime tellement ces jeux qu’il m’arrive de les sortir pour les jouer en solitaire peut être assez gênant! Mais bon, il faut tout de même spécifier que ces jeux complexes ont une durée si longue qu’il n’est que peu fréquent que j’arrive à les jouer avec un groupe complet!

9- Si Dieu existe, qu’aimerais-tu qu’il te dise à l’entrée du paradis?

(Avec un gros accent québécois de fond de rang): «J’sais bin, c’tait tellement improbable mon affaire que c’est bin normal que t’y as pas cru pentoute… Avec en plus toutes les weirdos qui me représentent en bas… Faut bin que j’sois faite d’amour infini pour pas me tanner pis démarrer l’apocalypse! »

Haha. Si c’est ce qui arrive après ma mort, j’serais bin heureux!

10- Quel est ton drink coup de coeur au Joker?

Bien qu’il soit très sucré, j’aime vraiment me prendre un daltonien quand l’occasion le permet! Mais soyons franc, c’est plus la sélection de bières de micro du Joker qui tombe dans mes cordes!

11- Quand tu es au Joker et que tu veux te gâter, que manges-tu?

Je n’ai pas encore essayé la totalité des desserts du menu, mais jusqu’à maintenant chaque nouvelle découverte fut un délice!

12- Décris le meilleur jeu que tu as découvert au Joker ?

Présentement, je dirais Las Vegas. C’est un petit jeu de dés fort simple qui permet de belles interactions entre les joueurs — du genre : « Non! Mets pas tes dés là! ». Mais bon, je suis certain qu’au moment où vous me croiserez dans le pub, j’aurais un autre jeu en tête… j’adore en découvrir de nouveaux et le Joker recèle pas mal de jeux auxquels je n’ai pas encore eu la chance de faire assez de parties pour me donner une idée juste!

13- Qu’est-ce qui t’a amené(e) à joindre l’équipe du Joker?

Mon intérêt croissant et persistant pour les jeux de société et mes expériences de service à la clientèle. En plus, ça me permet de rencontrer plein de gens tout aussi passionnés par les jeux que moi!

14- Qu’as-tu apporté à l’équipe du Joker? 

Ma bonne humeur, mes idées (que j’espère bonnes!) et mes capacités de communicateur! Bon, si vous vous êtes rendu jusqu’ici, félicitations pour la lecture de mon premier roman! Haha! On se revoit au pub!